La technique du focus stacking – introduction 1/2

Posted by on 3 février 2014 in Technique | 0 comments

Il  existe un paramètre incontournable que tout photographe doit savoir maitriser : la profondeur de champ. Que ce soit pour du paysage ou du portrait, la profondeur de champ est un des éléments déterminant dans le rendu de l’image.

En matière de macrophotographie, la maitrise de cet élément est encore plus délicate et la profondeur de champ peut se limiter à quelques millimètres…

Prenant l’exemple de cette photo de maquette (merci à Philippe !)

Focus Stacking 1

Focus Stacking 1

Comme vous pouvez le constater, la profondeur de champ est fortement réduite et l’on perd très vite les détails de ce travail de minutie…

Mais alors comment arriver à ce résultat ?

Focus Stacking - résultat final

Focus Stacking – résultat final

C’est là que la technique du focus stacking intervient. La traduction de ce terme pourrait être : « empilement de mise au point ».

Il s’agit « tout simplement » de faire plusieurs photos avec des mise au point différentes et ensuite d’empiler les zones nettes…

Pour ma photo de maquette, cela revient à prendre plusieurs images successives en faisant varier très légèrement la mise au point entre chacune d’elles

Focus Stacking 1

Focus Stacking 1

Focus Stacking 2

Focus Stacking 2

Focus Stacking 3

Focus Stacking 3

Je ne montre ici que 3 images mais l’image finale a été réalisée avec 11 photos.

Vous voulez des précisions techniques ? La suite dans le prochain article !

0 Comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Cœur de nature, nouvelle série photo | Le Blog Mise Au Point - […] à 5:1. Avec une profondeur de champ de l’ordre du dixième de millimètre, la technique du focus stacking a également…
  2. L'hyper macrophotographie pour la 3D | Le Blog Mise Au Point - […] Pour une présentation de la technique photo, je vous propose ce lien : Focus stacking […]

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.