Les bases de la photo (4) – Profondeur de champ et Hyperfocale

Posted by on 24 février 2010 in Les Bases | 18 comments

 Article précédent : Les bases de la photo (3) – Focales et Objectifs

La maitrise de la profondeur de champ est certainement la technique la plus importante en photographie. Savoir la maitriser est primodial si vous voulez soigner vos clichés.

La profondeur de champ est la distance séparant le premier et dernier plan net de votre image.

Plus cette distance est grande et plus la profondeur de champ est élevée. C’est ce que l’on recherche en général dans les photos de paysage où il est intéressant d’avoir une zone de netteté la plus grande possible. A l’inverse, pour du portrait, on recherchera à réduire cette zone de netteté de manière à n’avoir que le personnage net avec un arrière plan flou mettant le sujet en valeur.

Deux paramètres sont nécessaires pour maitriser la profondeur de champ : l’ouverture et la focale. Pour une même focale, plus l’ouverture est grande, plus la profondeur de champ est réduite. Les 4 photos qui suivent en sont une illustration.

Ouverture f/2.8
Ouverture f/4
   
Ouverture f/8
Ouverture f/16

La question qui vient donc à l’esprit lorsque l’on fait des photos de paysage est la suivante : comment m’assurer d’avoir la plus grande profondeur de champ possible ?

La réponse est : l’hyperfocale !

L’hyperfocale est la distance minimum à partir de laquelle le sujet est net, si on fait la mise au point sur l’infini.

La formule de calcul est la suivante : Distance hyperfocale  = focale² / (diaphragme x cercle de confusion)

Cette distance est exprimée en mètres. Le cercle de confusion est une tolérance de netteté qui dépend du type d’appareil. Une valeur de 0,03 est appliquée aux appareils 24×36 ou numériques « Full Frame » et 0,02 pour les autres boitiers reflex.

Le tableau suivant vous donnera une idée des valeurs pour un boitier « Full Frame ».

 

 24 mm

 50 mm

 100 mm

 200 mm

 f/2.8

6,86

29,76

119,05

476,19

 f/4

4,80

20,83

83,33

333,33

 f/8

2,40

10,42

41,67

166,67

 f/11

1,75

7,58

30,30

121,21

 f/16

1,20

5,21

20,83

83,33

On comprendra plus facilement l’intérêt d’un objectif grand angle pour la photo de paysage !

Autre particularité importante de l’hyperfocale : si l’on fait la mise au point sur la distance hyperfocale (au lieu de l’infini), la zone de netteté commence à la moitié de la distance hyperfocale !

Exemple avec un 24 mm et une ouverture à f/8 :

  • si l’on fait la mise au point à l’infini, la zone de netteté s’étend de 2,4m à l’infini,
  • si l’on fait la mise au point à 2,4m la zone de netteté s’étend de 1,2m à l’infini.

Voilà, il ne vous reste plus qu’à vous faire votre petit tableau, le garder précieusement dans votre sac photo et partir pour une séance d’exercices pratiques !

18 Comments

  1. Bonjour Damir, pour répondre à ce type de question je vous conseillerai de rechercher sur le net des applications permettant de calculer l’hyperfocale. Il existe également des applications pour smartphones.
    Pour une focale, une ouverture et une distance de mise au point, ces applis vous indiqueront la zone de netteté…
    Un exemple à 24mm – ouverture f/5.6 – distance de mise au point 1m – la zone de netteté s’étend de 0.78m à 1.4m
    J’espère que cela répond à votre question

  2. Bonjour,

    Je viens de me mettre à la Photo en laissant les compacts et autres bridges dans leurs sacoches
    J’ai fait quelques essais avec les bases que sont la MAP et la PDC,
    J’ai une question à ce sujet : comment définir une zone nette dans un intervalle disons pour prendre un exemple entre 1m et 1m50. Ceci à l’aide d’un classique 18-55mm?

    Merci pour toute réponse
    Et félicitations pour votre blog

    Damir

  3. quand vous dites mise au point sur l’infini ca veut dire quoi en fait? Faut il que je fasse ma mise au point objectif à 200mm ou je reste à 50 et je zoome ensuite avec mon logiciel sur l’ordi? merci en tous cas pour votre réponse.

    • Sur l’objectif, il y a 2 bagues, une pour « zoomer » et donc changer la focale entre 50mm et 200mm dans votre cas. La deuxième permet la mise au point sur un point précis… c’est ce que fait l’autofocus quand on appuie à mi-course sur le déclencheur. Vous pouvez tourner cette bague pour gérer manuellement la distance de mise au point (qui n’a rien à voir avec la focale…).
      Sur cette deuxième bague il y a un indicateur de distance de mise au point. Autre solution (en restant à 50mm) viser un point situé au moins à une bonne centaine de mètres et appuyer à mi-course sur le déclencheur. Là c’est l’autofocus qui fera la mise au point sur cet objet éloigné.

  4. Bonjour, merci pour vos articles super interessants. Une question à 2 euros ;), je suis chasseur mais aussi passionné de photo, je souhaite monter sur un vieux fusil qui ne fonctionne plus, mon pentax KX, obj 50/200mm, avec u cable déclencheur et prendre les oiseaux au moment où mes chiennes me les lèvent. Comment savoir si les sujets seront nets, quels réglages utiliser, je ne sais pas si je suis très clair dans mes explications. Merci de votre réponse. Cordialement.

    • Bonsoir Chris, l’utilisation de l’hyperfocale (tableau ci dessus) serait la meilleure solution pour rester net à tous les coups… un 50mm avec une ouverture f/16 sera net de 5m à l’infini si la mise au point est faite sur l’infini. Si la mise au point est faite à 5m, la zone de netteté sera de 2,5m à l’infini. Par contre une petite ouverture comme f/16 demande pas mal de lumière pour obtenir des vitesses suffisantes.

  5. Bonjour Romain, l’utilisation de l’échelle de profondeur de champ sera certainement abordée dans un prochain article… merci pour l’idée ! En attendant, vous trouverez un début de réponse sur ce lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Profondeur_de_champ
    La profondeur de champ dépend de la distance de mise au point… mais également de la focale. Plus la focale est petite et plus il est facile d’obtenir une grande profondeur de champ avec des objets proches. Le tableau des distances focales présenté dans l’article vous permettra de le vérifier.

  6. De plus, comment influe la mise au point sur la profondeur de champ, notamment sur un sujet proche?

  7. Bonjour, je m’appelle Romain, 27 ans, passionné de photographie depuis 4 ans, je fais mes armes sur un 400d, monté avec les objectifs canon 17-55mm is f/2.8, 50 mm f/1.8 et j’attends de recevoir le tokina 11-16 mm f/2.8, car je souhaite m’initier au grand angle. Mon style de photos: divers et varié avec bien sûr une dominante familiale. J’aime avant tout les « belles » images. Je m’intéresse de plus en plus à la technique. Tout d’abord merci pour votre blog très clair et instructif. Ma question est la suivante: pourriez vous m’expliquer comment lire l’échelle de pdc présente sur les objectifs ?Merci d’avance.

  8. Alex, je pense que le 50mm sera plus adapté au portrait et il est vrai que le 35mm monté sur un APS-C ne sera pas forcément adapté pour du paysage.
    Une focale fixe est souvent considérée de meilleure qualité qu’un zoom mais tout est question de budget et compromis !

  9. Merci pour cette réponse !
    J’ai entendu beaucoup de bien a propos du 17-40mm mais j’ai eu une autre idée entre temps : un objectif focale fixe 35mm/f 1,4 L USM peut permettre de faire un peu de paysage (même si c’est pas un super grand angle) en revanche je sais pas trop ce que ça vaut en portrait mais l’ouverture est très bien et le fait que ce soit une focale fixe est synonyme de qualité(peut être je me trompe)
    Amicalement

  10. Bonjour Alex,
    Le 50mm est très intéressant pour du portrait, à condition de bien maitriser la profondeur de champ. Pour faire du paysage avec un boitier APS-C il faut des objectifs avec des focales commençant entre 15 et 18 max. J’ai sélectionné 3 objectifs :
    – le 17/40 f/4 L USM : seul objectif de série L avec cette plage de focales (avec le nouveau 16-35/2,8 L USM II beaucoup plus cher). Très bon pour du paysage mais un peu limite en portrait car équivalent à un 27/64mm (24×36)
    – le EF-S 17/55 f/2.8 IS : certainement le meilleur compromis paysage / portrait car équivalent à un 27/88mm avec une grande ouverture à 2.8 utile pour le portrait
    – le EF-S 18/200 f/3.5-5.6 IS : alternative intéressante grâce à sa grande plage de focales. Un peu moins intéressant pour du portrait à cause de son ouverture
    Evidemment tout est question de compromis et de budget ! Pour un budget plus serré, on retrouve le EF-S 17-85/4,0-5,6 IS USM
    Bon choix !

  11. Bonjour, j’aime beaucoup votre blog il m’a permis de comprendre beaucoup de chose !
    J’ai besoin de conseil. Je dispose d’un canon 500d avec un 50mm/1.4 . Je souhaite changer d’objectif mais, je ne peut pas me permettre d’acheter plusieurs objectifs c’est pourquoi je recherche un objectif (de série L de préférence ) assez polyvalent qui me permettrai de faire du paysage et du portrait (je compte quand même garder mon 50mm)
    Amicalement.

  12. Merci pour ces précisions, c’est très clair désormais.
    Vivement les prochains articles.

  13. Bonjour David,

    Faire la mise au point sur l’infini dépend de l’objectif et de sa focale. Avec un 24mm par exemple faire la mise au point sur un object situé à une vingtaine de mètres revient à faire la mise au point sur l’infini. On peux également vérifier l’indicateur gradué sur l’objectif.
    Quand on parle d’une zone de netteté comprise entre 2,4m et l’infini, cela veut dire 2,4m à partir de l’appareil. Pour faire la mise au point à 2,4m on peut utiliser la graduation de l’objectif… ou se balader avec son décamètre ! Avec l’habitude on arrive à avoir ses repères.
    L’exemple de la fontaine montre uniquement l’impact de l’ouverture sur la profondeur de champ avec une mise au point faite sur le premier muret de la fontaine.

  14. Bonjour!

    Tout d’abord un grand merci pour ce blog, articles très intéressants!

    Grâce a vous j’ai bien assimiler le couple ouverture/vitesse mais j’ai une question concernant l’hyperfocale.
    Vous dites que l’hyperfocale est la distance minimum à partir de laquelle le sujet est net, si on fait la mise au point sur l’infini. Mais qu’entendez vous par mise au point sur l’infini? Par exemple sur vos photos de la fontaine (les 4 photos ci dessus) a quel endroit est réalisée la mise au point pour avoir une image net et par conséquent une zone de netteté la plus grande possible?
    Dans le cadre d’une photo de paysage, faire la mise au point sur l’infini signifie t-il qu’il faut viser l’horizon ou autre chose?
    Je ne comprends pas bien cet exemple non plus : Exemple avec un 24 mm et une ouverture à f/8 :

    * si l’on fait la mise au point à l’infini, la zone de netteté s’étend de 2,4m à l’infini,
    * si l’on fait la mise au point à 2,4m la zone de netteté s’étend de 1,2m à l’infini.

    La netteté s’entend de 2,4m a l’infini (mais de 2,4m par rapport a quoi?).
    Si l’on fait la mise au point a 2,4m (par rapport a qui ou quoi?).

    J’espère avoir été suffisamment clair dans mes questions, ce n’est pas facile d’expliquer. J’attends vos conseils et lumières avec impatience, merci encore!

  15. Bonjour et merci pour les encouragements. La fréquentation importante de ce blog m’encourage à développer encore plus de nouveaux articles. Le prochain sur le HDR est pour très bientôt.
    Le 5D MarkII et le 7D sont 2 très bons boitiers… très proches… mais également complémentaires… donc il faut prendre les 2 !
    Blague à part on parle de deux types de boitiers : un « Full Frame » (5D) et un APS-C (7D). Je rappelle que l’APS-C a un facteur de « grossissement » (crop factor) de 1,6 se qui veut dire que ton 70-200 se comportera comme un 112-320, ce qui n’est pas négligeable en photo animalière.
    On a pour habitude de dire qu’en APS-C, un 200/2.8 sera quasiment équivalent au 300/4 sur FF. Je peux également te confirmer que le 70-200/2.8L supporte très bien un multiplicateur de focale (extender) 1,4. Tu obtiendrais ainsi l’équivalent d’un 156-448/f4. Tu comprendras peut-être mieux pourquoi les spécialistes animaliers optent plus souvent pour l’APS-C.
    Le Full Frame garde cependant un petit avantage sur la plage de focale 24-50mm avec un meilleur rendu et plus joli bokeh (flou d’arrière plan). Tout ceci reste cependant subjectif et n’oublions pas que c’est le photographe qui fait une bonne photo… pas l’appareil (même s’il y contribue).
    Dans ton cas de figure, le 7D semble être le meilleur choix. De plus son système auto-focus semble performant ce qui sera utile pour suivre les petites bébètes ! Ton objectif 50mm 1.4 sera également idéal pour du portrait.
    Pour ma part, je suis parti assez tardivement sur le numérique. Mon 5D a plus de 2 ans et presque 25000 photos au compteur. Je considère le Full Frame comme plus polyvalent est apportant un très joli rendu au niveau des photos. Par contre il faut avoir de bons objectifs pour apprécier pleinement ce format : 24-70/2.8L, 70-200/2.8L et 100/2.8L Macro sont dans ma lourde besace.
    N’hésites pas à me demander des explications si j’ai utilisé des termes trop techniques et à bientôt.

  16. Bonjour!
    j’ai depuis 3-4 ans un 400D avec obj.ef.s 18-55mm(pas terrible!)j’ai donc cassé ma tirelire et me suis offert ces deux objectif : ef 50mm 1.4 et ef 70-200mm L is USM.
    Je fais,à 80%,des photos animalières,hiver comme été et presque tous les jours…et commence seulement à essayer de comprendre comment fonctionne un appareil photo et,grace un peu à toi,à apprendre les subtilités de la photographie!!(il n’est jamais trop tard…)
    Je souhaite changer de boitier mais hésite entre le 5D MARKII et le 7D!j’ai vu quelques comparaisons et pencherais + sur le 7D,le prix et un peut moindre mais le 5D MARKII serait plus « puissant » et mériterais donc un budget plus conséquant?Lequel serait le plus à même de me satisfaire?
    J’ai vraiment besoin de conseils..
    Je crois que tu as utilisé un 5D pour « la danseuse » (magnifique photo!),pourquoi ce choix de boitier?
    Je te remercie encore pour ton blog et te salut;
    A bientôt

Trackbacks/Pingbacks

  1. Gregory Smith - I love your blog I have read this article and enjoyed it
  2. Les bases de la photo (3) - Focales et Objectifs | Le Blog Mise Au Point - [...] Une dernière règle à retenir: la focale est l’un des 2 paramètres (avec l’ouverture) influençant la profondeur de champ,…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *