La technique du focus stacking – introduction 2/2

Posted by on 4 février 2014 in Technique | 0 comments

Comme vous l’avez vu dans l’article précédent, le focus stacking consiste à changer la mise au point pour chaque photo réalisée. Les images sont ensuite traitées par un logiciel spécialisé qui va « empiler » les zones nettes et produire une nouvelle image qui montrera une profondeur de champ étendue.

Il y a donc 2 méthodes possibles :

  • L’appareil ne bouge pas (fixation sur un pied) et vous tournez la bague de mise au point entre chaque photo
  • Vous ne touchez pas à la bague de mise au point et avancez/reculez l’appareil entre chaque photo

Les 2 méthodes fonctionnent bien que la 1ere soit la plus… idéale. Ceci était le cas pour les photos de ma maquette. Vous trouverez sur internet de jolis gros plans de mouches et insectes en tous genres… des images où la bestiole est nette de la tête au pied. Ces photos sont réalisées dans 95% des cas à l’intérieur, bien au chaud avec des sujets… morts ou endormis dans la plupart des cas.

Pourquoi ? Tout simplement parce que cette technique ne tolère pas un seul mouvement du sujet entre les différentes images !

Le challenge est donc de réussir le focus stacking en pleine nature. C’est plutôt ce type de photos que je recherche. Pas de pied car trop long à mettre en place, 5 à 7 images max, un peu de chance… et surtout bien gérer le déplacement entre chaque image ! Pas facile quand on sait que quelques millimètres suffisent pour perdre le focus !

Avec un peu d’expérience on peut y arriver…

Focus stacking à main levée

Focus stacking à main levée

Quels sont les logiciels spécialisés dans le focus stacking ? Je peux vous en citer 2 comme Zerene Stacker ou Helicon focus mais je vous laisserai chercher sur internet. A savoir, Photoshop permet également le focus stacking avec les fonctions d’alignement et de fusion des calques. Les résultats sont suffisamment bons pour que je ne passe pas plus de temps avec d’autres logiciels plus ou moins perfectionnés, et plus ou moins chers… logiciels utilisés par les mordus de cette technique.

Voilà pour cette première introduction. Vous connaissez maintenant le principe, c’est à vous de jouer !

Focus stacking à main levée

Focus stacking à main levée

 

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.