La photo panoramique

Posted by on 22 septembre 2008 in Technique | 3 comments

Commençons par une petite explication de texte : on parle de photo panoramique pour les photos au format allongé avec un rapport d’au moins 1/3 (20×60 par exemple). Ces photos peuvent donc englober un angle de champ assez large : 120°, 180° ou beaucoup plus ! Pour couvrir ces angles de champ, il n’y a pas de miracle : il faut assembler plusieurs photos. On parle alors de panoramique par assemblage.

Les photos présentes dans la galerie « Panoramas HD » ont été créées par cette technique d’assemblage : de 5 à 7 photos pour les plus simples et jusqu’à 83 photos pour la plus grande !

Alors… comment fait-on pour passer de 5 photos :

à 1 seule ?

Je vais vous donner ici les techniques de base que j’utilisent et qui permettent de se débrouiller sans autre matériel que son appareil : pas de trépied, pas de rotule motorisée. Les logiciels d’assemblage qui existent aujourd’hui pemettent de démarrer facilement avec des photos prises à main levée. Une fois cette technique maitrisée, on pourra approfondir avec l’aide de matériel spécialisé. Commençons d’abord simplement :

Prise de vue

C’est un point important, donc pas de précipitation. Il faut choisir le cadrage le plus adapté (vertical ou horizontal), la focale a également son importance car le nombre de photos en dépendra. Pour une même image finale, faire un assemblage de photos prises au 100mm demandera beaucoup plus de clichés que si vous êtes à 35mm. Commencez par 3 ou 4 photos de paysage pour vous faire la main.

Les paramètres

La théorie veut que toutes les photos de votre image soient prises dans les mêmes conditions : exposition, mise au point … donc mode manuel ! Pour définir les bons paramètres, fixez différents points de votre image globale avec votre viseur et notez les paramètres affichés. Imaginons que l’ensemble du panorama puisse être pris avec une vitesse de1/250s pour une ouverture de f/9. Mettez vous en mode M et sélectionnez ces paramètres. En faisant cela, vous interdisez à votre boitier de réfléchir et vous garderez la même exposition sur toute vos photos.

Autre paramètre à régler pour toutes les photos : la mise au point. Celle-ci ne doit pas changer d’une photo à l’autre, donc débrouillez vous avec votre boitier pour désactiver l’auto-focus ! Je ne parle même pas de la balance des blancs qui, elle aussi, devrait rester figée ! (laissez la de côté pour l’instant).

Les logiciels d’assemblage sont de plus en plus performants et sont capables de corriger des différences d’exposition entre les photos mais en passant en mode manuel, vous vous assurez une bonne part de réussite.

Le recouvrement

La qualité de l’assemblage dépend essentiellement de ce paramètre. Comptez 25 à 30% de recouvrement entre les photos. Cela peut paraitre énorme mais selon la focale, 30% ne seront pas de trop pour gérer les problèmes de distorsion ou perspective. La rigueur sera donc de mise pendant les prises de vue. Essayez de jouer avec les repères de votre viseur pour vous décaler entre 2 photos.

Le point nodal

Pour résumé, c’est le point de rotation idéal de l’objectif. C’est autour de cet axe idéal que les photos doivent être prises si l’on veut que la juxtaposition soit parfaite. C’est donc à cause de ce fameux point nodal que l’on recommende l’usage d’un pied et support spécifique pour le panoramique. Lorsque l’on fait ses photos à main levée, il faut donc simuler ce point en tournant autour de l’appareil comme s’il était sur un axe… donc exercice intéressant si vous tenez votre appareil à bout de bras !

L’assemblage

Il existe de nombreux logiciels d’assemblage, du gratuit au payant, du très simple au plus compliqué. J’utilise personnellement Autopano Pro. Une petite recherche sur Internet vous aidera rapidement à trouver ces logiciels et même des comparatifs. Certains logiciels payant possèdent également une version gratuite qui permet de se faire la main en découvrant les principales fonctionalités.

En résumé

J’espère vous avoir donné les premières bases pour démarrer dans le domaine du panoramique. Il est clair que travailler en mode manuel est plus facile avec un reflex qu’avec un compact. Les logiciels d’assemblage sont également de plus en plus perfectionnés, donc si vous êtes intéressés… il n’y a plus qu’à se lancer !

Revenez nous donner vos impressions après vos premiers essais !

3 Comments

  1. héhé, les ptits conseils qui vont bien, tout juste quand j’en ai besoin 😉

  2. Merci pour cette relecture !
    La correction a été effectuée… comme quoi même en se relisant on arrive à passer à travers quelques boulettes !
    A bientôt

  3. Bonjour,

    Article bien fait, je vais m’en servir comme aide mémoire pour les adhérents de mon club photo, merci.

    Par contre, petite faute de frappe car focale a remplacé ouverture (une vitesse de1/250s pour une focale de f/9.)

    Cordialement, AC

Trackbacks/Pingbacks

  1. La cascade du Pain de sucre en HD | Le Blog Mise Au Point - […] couvert ici (avant recadrage) est de 190° en vertical et 130° en horizontal. La technique du panorama par assemblage…
  2. Grand format pour l'étang de Cessy | Le Blog Mise Au Point - […] pour une première introduction à cette technique… c’est ici […]
  3. La première photo Gigapixel du Pays de Gex | Le Blog Mise Au Point - […] Pour plus d’information sur la technique du panorama par assemblage, consulter notre article. […]

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *