La photo HDR (High Dynamic Range)

Posted by on 11 mars 2010 in Technique | 0 comments

Derrière ces 3 lettres se cachent des mots qui sont souvent traduits comme « dynamique étendue ». Par dynamique on entend la possibilité de capturer dans une photo une palette de luminosités allant des zones très sombres à très claires. C’est ce que notre oeil arrive à faire lorsque l’on regarde un paysage très contrasté… sauf que la pupille se dilate ou se contracte suivant la luminosité de la scène !

En photographie, nous restons limités à un certain nombre de valeurs d’expositions que le capteur numérique peut gérer sans restituer de zones « cramées » (blanches) ou trop sombres (noires). A noter que le problème était le même en argentique. La technologie évolue et les nouveaux boitiers étendent ces possibilités. Cependant il reste toujours des situations où une seule photo ne sera pas suffisante pour restituer tous ces contrastes. C’est là que la technique HDR vient nous aider…

Prenons l’exemple d’une photo en contre-jour…

 ouverture : f/16  vitesse : 1/400s

Dans ce cas de figure, l’appareil essaie de calculer la meilleure exposition mais la grande luminosité du ciel et du soleil crée des zones blanches dites « cramées ». Essayons maintenant la même photo mais en s’efforçant cette fois d’avoir la bonne exposition au niveau des zones claires comme le ciel. On obtiendra la photo suivante :

ouverture : f/16  vitesse : 1/1000s

Ici, le ciel est bien exposé mais nous perdons les détails qui sont dans les zones sombres comme le tronc de l’arbre de droite. Ce type de photo pourrait par contre être utilisé si l’on veut mettre en valeur la forme de l’arbre ce qui n’est pas notre souhait ici.

Il nous faut donc une autre photo avec la bonne exposition au niveau des zones sombres :

ouverture : f/16  vitesse : 1/125s

Les détails de l’écorce de l’arbre sont cette fois bien visibles mais le ciel trop lumineux est cette fois-ci réellement cramé.

La technique HDR consiste donc a prendre ces 3 photos : expo normale, expo zones claires et expo des zones sombres afin de les combiner à l’aide d’un logiciel spécifique. Ce logiciel va calculer pour chaque point de l’image la meilleure valeur à restituer en s’appuyant sur les 3 photos réalisées. A l’aide des 3 images, il sera capable de reconstituer une image plus « homogène » en terme d ‘exposition.

Voici une restitution possible :

Dans cette image, on retrouve un joli ciel non cramé ainsi qu’une bonne définition au niveau du tronc de l’arbre. Revenez à la photo d’origine et comparez. L’atmosphère dégagée est complètement différente et chacun appréciera selon ses goûts. Par rapport au traitement HDR j’ai rajouté un filtre « refroidissant » accentuant un peu les bleus et renforçant l’aspect froid du paysage.

Attention toutefois : les logiciels HDR sont paramétrables et vous permettent de « forcer » les zones sur lesquels vous voulez intervenir. Le risque est de rapidement obtenir des photos avec une ambiance un peu trop irréelle et trop déconnectée de l’image d’origine.

En résumé : la technique HDR consiste à prendre 3 photos (en général) d’une même scène avec 3 expositions différentes : expo normale, zones claires et zones sombres. Sur certains boitiers cette opération consiste à utiliser la fonction « bracketing » qui permet de prendre 3 photos en rafale avec une valeur d’exposition différente et paramétrable. Plus rarement, cette fontion « bracketing » permet de gérer plus de 3 photos et obtenir ainsi une plus grande palette d’expositions. L’utilisation d’un logiciel spécifique est ensuite nécessaire afin de générer une image intégrant les meilleures expositions provenant des images sources. Pour ma part j’utilise le logiciel Photomatix Pro qui a la particularité de pouvoir automatiser totalement la génération des ces images suivant mes paramètres pré-définis… pratique lorsque vous revenez d’un reportage photo avec plusieurs dizaines de panoramas HDR à traiter !

0 Comments

Trackbacks/Pingbacks

  1. Photo : le salut par le bracketing | Le Blog Mise Au Point - […] Un article avait déjà été publié à ce sujet : sur ce lien […]

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *